7 conseils pour acheter un bon rosé

Qu’on soit amateur, ou véritable expert en œnologie, le choix du vin rosé qui accompagnera un plat, ou un événement particulier est toujours difficile. Face aux centaines de bouteilles de rosé présentes chez les différents revendeurs ou producteurs, il n’est pas simple de s’y retrouver. Pour vous aider, voici 7 conseils pour acheter un bon rosé.

 

Acheter du rosé selon son âge

Si vous ne vous y connaissez pas trop en matière de vin, et que vous souhaitez trouver un rosé qui plaira à tous, sans y mettre trop d’argent, nous ne pouvons que vous conseiller de vous tourner vers un rosé jeune. Cela peut paraître étonnant, quand on sait que pour un vin rouge, c’est plutôt les vins de garde qui présagent de belles bouteilles.

Pourtant, les vins rosés fonctionnent différemment, et aujourd’hui, la plupart d’entre eux doit se consommer jeune. La raison en est simple : un rosé se boit léger, floral et fruité, autant de qualité que l’on obtient dès la fabrication du vin, et qui s’estompent au fil du temps, pour laisser place à une plus grande profondeur et plus de caractère. Il est conseillé alors de choisir un rosé à boire dans l’année.

Certains vins rosés se gardent aussi, et peuvent être à leur apogée entre 5 et 8 ans, mais ceux-ci restent rares, et moins accessibles.

 

Acheter du rosé en fonction de son degré d’alcool

À moins d’être un œnologue expérimenté, il est difficile d’estimer le degré d’alcool d’un vin rosé rien qu’en regardant sa couleur et sa robe au travers de la bouteille.

Alors, la seule solution pour connaître le taux d’alcool d’un rosé consiste simplement à regarder l’étiquette. Celle-ci mentionne obligatoirement le degré d’alcool, et vous permettra alors de choisir un rosé plus ou moins alcoolisé. Il est alors recommandé de ne pas dépasser 12 % d’alcool pour un apéritif, et pour accompagner un repas, un rosé à 14 % fera parfaitement l’affaire.

 

Acheter du rosé en fonction de son prix

En règle générale, plus un vin est cher, meilleur il est. C’est vrai pour le vin blanc et surtout pour le vin rouge, mais pas forcément pour le rosé. En effet, le prix ne déterminera pas la qualité du vin rosé que vous choisissez, ce qui vous permet de vous faire plaisir avec une bonne bouteille, sans pour autant dépenser une fortune.

On trouve en effet un large choix de très bons vins rosés à moins de 5 € la bouteille, de quoi se faire plaisir, avec modération !

 

Acheter du rosé en fonction de son goût (sucré, sec ou fruité)

Beaucoup d’idées reçues circulent sur le vin rosé. Parmi toutes ces rumeurs, on entend que plus un vin rosé est foncé, plus il est sucré. Ainsi, les personnes qui n’aiment pas les vins sucrés se tournent vers un vin rosé clair, en pensant qu’il sera plus sec et léger. Pourtant, un rosé foncé n’est pas forcément plus sucré qu’un rosé clair.

La meilleure façon de savoir si un rosé est sucré ou non est encore de regarder l’étiquette. On considère alors qu’un vin est sec lorsque son taux de sucre est inférieur à 4 grammes par litre.

 

Acheter du rosé en fonction de son appellation

Pour être sûr de ne pas se tromper dans le choix d’un rosé, vous pouvez aisément vous fier aux AOP/AOC (Appellation d’Origine Protégée/Contrôlée) et aux IGP (Indication Géographique Protégée). Gages de qualité, ces labels sont attribués aux vins produits selon le respect d’un cahier des charges très strict. Ils vous assurent donc un rosé de qualité.

Même si on reconnaît que l’IGP est moins prestigieuse que l’appellation AOP, vous pourrez toutefois vous tourner vers ces vins les yeux fermés.

Là encore, vous trouverez cette information directement sur l’étiquette.

 

Acheter du rosé en fonction de son cépage

La fabrication du vin rosé est une technique exigeante, mais le résultat final dépendra essentiellement du cépage. Si on produit du vin rosé partout en France, ou presque, il faut toutefois reconnaître que la région la plus grande productrice de vin rosé dans l’hexagone reste la Provence. Et ce n’est pas un hasard.

Le vin rosé, pour offrir les arômes fruités qu’on aime tant, a besoin de soleil. Le raisin et les vignes doivent profiter d’un bel ensoleillement, que la Provence est parfaitement apte à lui fournir.

Ainsi, si vous êtes à la recherche d’un vin rosé puissant en bouche, sucré et fort, vous pourrez choisir un vin rosé de Provence, voire du Béarn ou du Languedoc-Roussillon, issu de cépages comme la Syrah, le Cinsault et le Grenache. À l’inverse, si vous préférez les vins rosés doux, le Merlot ou le Cabernet devraient vous séduire. Rien n’empêche, évidemment, de trouver des vins rosés doux en Provence.

 

Acheter du rosé en fonction de sa couleur

Nous l’avons vu plus haut, un vin clair ne signifie pas forcément qu’il est plus sec et léger qu’un autre vin plus foncé. Si la robe du vin rosé ne donne pas vraiment d’indication sur le taux d’alcool, elle peut toutefois vous aider à déterminer le goût et les arômes du vin.

Ainsi, un vin rosé gris ou rose clair peut vous garantir de boire un rosé peu tannique, avec des notes de fruits exotiques et d’agrumes. Un vin rosé foncé vous assurera plutôt de boire un verre de vin plus puissant et fort en bouche, avec des arômes de fruits rouges, de fraise et de cassis.

Pour évaluer parfaitement la couleur d’un rosé, n’hésitez pas à placer la bouteille devant la lumière. Par ailleurs, il est recommandé d’éviter les vins rosés ternes, qui n’ont pas une couleur éclatante et vive.

 

Vous aviez toujours un peu de difficulté à choisir un bon vin rosé ? En suivant ces 7 conseils pour acheter du vin rosé, vous n’aurez désormais plus peur de vous tromper. Rendez-vous au domaine de Berne pour appliquer ces recommandations, et trouver un bon vin rosé de Provence.