Pourquoi faut-il laisser un vin s’ouvrir ?

Pourquoi faut-il laisser un vin s’ouvrir ?

Dans l’imaginaire de tous, les vrais amateurs de vin laissent ouvrir un vin, en le mettant en carafe. Si cela peut paraître évident pour les plus expérimentés, la raison d’un tel procédé peut vous échapper. Rappelons alors pourquoi il faut carafer un vin avant son service, et comment il faut s’y prendre.

 

Lexique œnologique : ouvrir, aérer ou carafer un vin

Si vous recherchez dans un dictionnaire classique, vous ne trouverez probablement pas le verbe carafer. C’est effectivement un terme œnologique spécifique qui est finalement entré dans le langage courant, même auprès des non-initiés.


Si on s’en tient à une définition précise, carafer revient à mettre un vin dans une carafe à vin. Cette carafe présente alors une forme spécifique qui permet une aération optimale du vin.

Parmi les synonymes du verbe « carafer », on parle facilement d’aérer le vin, d’ouvrir le vin, ou encore d’oxygéner le vin.

 

En résumé, carafer un vin consiste à le placer dans un contenant avec une forme particulière, de telle sorte à mettre le vin en contact avec l’air, afin que ses arômes s’expriment pleinement.

 

Vin ouvert ou vin fermé : de quoi parle-t-on ?

En toute logique, si on recommande aux amateurs de vins d’ouvrir le vin, cela suppose qu’il est alors fermé. C’est effectivement une expression œnologique que l’on emploie dans le monde du vin. Un vin fermé fait ainsi référence à un vin dont les arômes ne sont pas développés, et qui ne s’expriment donc pas de manière optimale.


À la dégustation, on reconnaît les vins fermés à leur goût neutre et leurs arômes plats. Les vins ne révèlent alors aucun caractère, et restent plutôt fades.

 

Bon à savoir : le vin n’est pas forcément fermé, et ce phénomène se produit surtout avec les vins qui viennent d’être mis en bouteille. On dit alors que le vin entre en phase de discrétion. Il faut alors attendre quelques semaines avant qu’il ne s’ouvre. Ainsi, selon l’âge du vin, il n’est pas toujours nécessaire de le carafer.

 

Quels sont les vins à carafer ?

Si un vin n’est pas forcément refermé sur lui-même, cela signifie que le carafage n’est pas une obligation. Mais comment savoir si un vin doit être carafé ?


Pour vous guider, sachez que tous les vins peuvent être carafés, quelle que soit leur couleur (vin blanc, vin rouge et vin rosé). Il suffira alors d’adapter le temps d’aération au vin. De manière générale, plus les vins sont concentrés et tanniques, plus le temps d’aération nécessaire est long.

 

Au-delà de ces critères, il faut également tenir compte de l’âge du vin pour savoir s’il a besoin d’être carafé. Comme nous l’avons dit, un vin jeune passe par une phase de fermeture, et l’aération peut être un véritable coup de pouce à la libération de ses arômes.


En revanche, il est important de savoir qu’un arôme perdu ne revient jamais. Aussi est-il déconseillé de carafer les vieux millésimes, qui peuvent s’altérer très rapidement au contact de l’air. Mieux vaut ne pas prendre le risque d’une oxygénation irréversible sur ces vins plus fragiles.

 

Pour les autres vins, dans le doute, il est conseillé d’aérer le vin dans un verre, pour analyser son évolution. Si les arômes se révèlent progressivement, alors vous pouvez passer le reste de la bouteille en carafe, une petite aération lui fera beaucoup de bien. Sinon, votre vin présente tout simplement des arômes neutres.

 

Comment ouvrir un vin fermé ?

Si vous avez la mauvaise surprise de découvrir un vin fermé à l’ouverture de la bouteille, cela ne signifie pas qu’il n’a pas de caractère et d’arômes. Il faut simplement l’aider à se révéler.

Pour cela, l’aération du vin consiste à placer le vin en contact de l’air durant un certain temps. Cela lui permettra alors de développer son nez et ses arômes en bouche. L’aération d’un vin se fait alors de différentes manières :

  • Déboucher la bouteille à l’avance, au moins quelques heures avant la dégustation. Cette technique simple limite la surface d’aération, et évite ainsi au vin de s’oxyder ou de s’altérer. Si l’oxygénation progressive peut être intéressante, elle peut aussi ne pas suffire selon le vin ;
  • Faire tourner le vin en verre. Cette méthode d’aération est surtout utilisée lors d’une dégustation technique, pour évaluer le degré de fermeture du vin. Elle convient plutôt bien aux vins rosés et vins blancs ;
  • Carafer le vin est la technique la plus répandue et la plus efficace. Particulièrement recommandée pour les vins rouges, l’utilisation des carafes à vin optimise le contact vin et oxygène, pour une aération rapide ;
  • Placer un bouchon aérateur sur la bouteille. Cette méthode, très appréciée des professionnels, est un procédé innovant qui permet l’aération du vin juste avant le service, voire pendant le service.

 

Carafer un vin peut être révélateur d’arômes. Alors, pour ne passer à côté d’aucune saveur, prenez le temps d’ouvrir votre vin quand celui-ci en a besoin. Cela vous assurera une dégustation savoureuse et révélera tout le caractère de la cuvée.

Our selection of wines

Rosé 2020 IGP MediterraneanKif
59,40 €
Cardboard of 6 bottles - 75 cl
More info
Rosé 2020 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
63 €
Cardboard of 6 bottles - 75 cl
More info
Sale -15%
White 2016 AOP Côtes de ProvenceChâteau de Berne Grande Cuvée
Regular price 117 €Sale price99,45 €
Cardboard of 6 bottles - 75 cl
More info
Nouveau produit
Rosé 2021 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
63 €
Cardboard of 6 bottles - 75 cl
More info