Tout savoir sur le vin

Tout savoir sur le vin : le Guide Ultime

Le monde du vin est un univers sans fin, qui regorge de subtilités et d'évolutions permanentes. Alors, si vous souhaitez en savoir un peu plus sur le vin, il n'est pas toujours facile de savoir par où commencer. Pour vous aider, voici le guide ultime pour tout savoir sur le vin.

 

Les 6 grandes régions viticoles et leurs différents cépages

En France, il existe des centaines d'appellations, qui sont toutes issues de différentes régions viticoles. Mais les aires viticoles sont aussi très nombreuses sur l'hexagone, alors faisons le tour des 6 principales.

Le vin d'Alsace

Avec une superficie de 15 600 hectares, le vignoble d'Alsace se divise en deux régions, avec le Haut-Rhin d'une part, et le Bas-Rhin d'autre part. Très connue pour ses vins blancs, la région produit 51 grands crus, fabriqués avec des cépages blancs tels que le gewurztraminer, le riesling, le pinot noir, le pinot blanc, le pinot gris, le sylvaner et le muscat d'Alsace.

Le vin de la vallée de la Loire

De Nantes au Mont Gerbier de Jonc, les vins de la Loire sont produits sur plus de 77 000 hectares de vignes. On y produit des vins rouges et des vins rosés, mais ce sont surtout les vins blancs qui font la réputation de cette région viticole. Ils sont élaborés à partir de cépages noirs et blancs, comme le chenin blanc, le cabernet-sauvignon, le sauvignon, le cabernet-franc, le pinot noir et le gamay.

Le vin de Bourgogne

De Mâcon à Auxerre, les vignobles de Bourgogne s'étendent sur 29 500 hectares, dont 25 000 en AOC. On distingue principalement 5 aires de production : le Mâconnais, le Beaujolais, la Côte Chalonnaise, la Côte de Beaune et la Côte de Nuits. On y produit des vins rouges, des vins blancs et des vins rosés à partir de raisins blancs et noirs tels que le pinot noir, le chardonnay, le gamay et l'aligoté.

Le vin de la vallée du Rhône

Découpée en deux ensembles (septentrional au nord, et méridional au sud), la région viticole du Rhône est surtout connue pour ses vins rouges. Les vins des 3 couleurs sont alors produits à partir de différents cépages : la syrah, le grenache noir, la marsanne, le viognier, le bourboulenc et la roussanne.

Le vin de Bordeaux

Le Bordelais est indéniablement reconnu pour ses grands crus de vins rouges. Mais on y retrouve aussi de bons vins blancs, et de subtils vins rosés. Sur près de 118 000 hectares, le vignoble bordelais se décline en 5 sous-régions : l'Entre-deux-Mers, la Rive Droite, le Sauterne, les Graves et le Médoc. Les cépages les plus cultivés sont le cabernet-sauvignon, le merlot, le cabernet-franc, le sémillon, et la muscadelle.

Le vin de Provence

Berceau du vin rosé, la région viticole de Provence produit également de très bonnes bouteilles de vin rouge et de vin blanc. D'Avignon à Nice, cette aire de production viticole méditerranéenne compte 8 appellations, étendues sur 27 000 hectares. Les cépages les plus utilisés pour la confection du vin sont la syrah, le grenache noir, le cinsault, le tibouren, le mourvèdre, le carignan noir, le cabernet sauvignon, le rolle, l'ugni blanc, la clairette, le sémillon, le bourboulenc, la marsanne et le grenache blanc.

 

Les différents types de vins

Les vins tranquilles se classent généralement par leur couleur. On distingue alors le vin blanc, le vin rouge et le vin rosé, qui sont le fruit de techniques de vinification particulières.

La fabrication des vins rouges

Pour obtenir du vin rouge, le vigneron utilise des raisins issus de cépages rouges. Les grappes sont écrasées, puis mises en cuve. Durant les étapes de fermentation alcoolique et de macération, le sucre se transforme en alcool, et les pigments de la peau de raisin colorent le jus.

La fabrication des vins blancs

La conception du vin blanc est très similaire à la fabrication du vin rouge. Les vignerons utilisent alors des cépages blancs, et procèdent aux mêmes étapes de fermentation et de macération, en modifiant éventuellement la durée de chaque processus.

La fabrication des vins rosés

La conception du vin rosé est un peu plus complexe, et le professionnel du vin a le choix entre deux techniques :

  • Le vin rosé de pressurage, où le raisin est pressé lentement, pour limiter le contact entre la peau et le jus, et ainsi obtenir une belle robe rosée ;
  • Le vin rosé de saignée, où le vigneron vient prélever le jus de raisin d'une cuve de vin rouge, pour limiter la fermentation et la macération, et obtenir ainsi un jus peu coloré.

 

L'art de la dégustation du vin

Même les plus novices en œnologie le savent, déguster un vin demande une certaine technique. Qui n'a pas déjà vu un amateur observer la robe en faisant tourner son vin dans son verre ? Ou aspirer l'air en bouche après avoir pris une première gorgée de vin ? L'art de la dégustation de vin se fait alors en 3 étapes.

L'examen visuel du vin

L'analyse visuelle du vin permet d'observer la robe du vin, qui a bien souvent beaucoup d'informations à transmettre. Avec l'expérience, vous apprendrez à reconnaître les qualités d'un vin en fonction de sa couleur, de sa fluidité, ou encore de son épaisseur.

L'analyse olfactive du vin

Après l'avoir observé, et avant de le déguster, le vin doit être senti. Après plusieurs expériences et quelques explications, vous apprendrez à distinguer :

  • Le premier nez, qui dévoile les arômes primaires ;
  • Le second nez, qui révèle les arômes secondaires et tertiaires.

Avec le temps, vous arriverez à mettre des mots sur les arômes ressentis : notes florales, arômes de fruits exotiques, arômes de fruits rouges...

L'analyse gustative du vin

Vient enfin le moment de la dégustation, et de la première gorgée de vin. Si certains aiment grumer le vin, d'autres préfèrent le mâcher. L'objectif commun est de découvrir d'autres arômes plus subtils, et d'autres caractéristiques du vin. Avec beaucoup d'exercices, vous serez alors en mesure de comparer les régions viticoles, les cépages, ou encore les techniques de vinification.

 

Les différents arômes d'un vin

Nous l'avons vu, il existe 3 types d'arômes dévoilés par le vin au fil de la dégustation. Entrons alors dans les détails pour mieux les identifier, et en comprendre leur origine.

  • Les arômes primaires : l'arôme primaire provient du terroir et des cépages du vin. De manière générale, ils se distinguent par des notes florales, des notes minérales ou des notes fruitées ;
  • Les arômes secondaires : l'arôme secondaire est issu de la fermentation du vin. Plus difficile à distinguer, il se décline en notes épicées, en notes lactées, ou en notes boisées ;
  • Les arômes tertiaires : l'arôme tertiaire naît lors du processus de vieillissement du vin. Les arômes sont alors plus complexes, plus travaillés, avec des notes de cuir, de café, de tabac, de pierre à fusil...

On comprend alors que les arômes d'un vin ne sont pas dus qu'au cépage, ce qui explique pourquoi nous rencontrons de telles différences entre deux vins produits sur le même terroir, et avec les mêmes cépages.

 

Comprendre l'étiquette d'une bouteille de vin

Face à un immense rayon vin d'un magasin, sur une boutique en ligne de vin, ou chez un caviste passionné, on peut parfois être déboussolé face à tant de bouteilles. L'étiquette est alors un bon moyen de vous donner quelques informations. Certaines mentions sont ainsi obligatoires sur l'étiquette d'une bouteille de vin :

  • La zone de production de l'appellation (ex : AOP Côtes-de-Provence) ;
  • L'adresse et le nom de l'embouteilleur, qui permet de distinguer le vin de propriétaires indépendants des vins de négociants ;
  • Le volume et le degré d'alcool du vin ;
  • La mention "contient des sulfites" et le pictogramme de la femme enceinte, pour rappeler les recommandations et conseils en matière de consommation d'alcool.

D'autres mentions ne sont pas obligatoires, et vous permettent d'en apprendre davantage sur le vin et son producteur :

  • Le millésime du vin (année de vendange) ;
  • Le logo ou le nom du château ;
  • Les cépages utilisés ;
  • Les récompenses (médailles, notes...) ;
  • Les mentions particulières (vieilles vignes...).

 

Vins bio, vins naturels et O.V.N.I : les nouveaux types de vins

Depuis quelques années, on remarque une forte tendance à vouloir consommer de manière plus raisonnable et responsable. Que ce soit pour la protection de l'environnement, ou pour répondre à des convictions alimentaires, de nouvelles sortes de vin voient le jour, telles que le vin issu de l'agriculture biologique, le vin biodynamique, ou encore le vin naturel.

De manière générale, tous ces vins sont guidés par l'envie du vigneron de produire un vin plus respectueux de l'environnement, et qui exprime plus fortement le terroir. Ainsi, l'objectif est de laisser parler la nature, en intervenant le moins possible.

Les vins bio sont donc fabriqués à partir de raisins issus de l'agriculture biologique, et aucun produit phytosanitaire de synthèse n'est autorisé (désherbants, pesticides...).

Les vins en biodynamie vont plus loin dans les restrictions, et s'appuient sur le cycle lunaire pour travailler la vigne.

Enfin, le vin nature, ou vin naturel, n'utilise absolument aucun intrant, dans les vignes comme dans les chais. Les vendanges se font à la main, et les vignerons interviennent le moins possible au cours de la vinification.

 

Vous débutez en œnologie et souhaitez en apprendre davantage ? Vous voilà informé des principales particularités du vin, mais rien ne vaut l'expertise d'un professionnel pour vous transmettre son savoir. Rendez-vous alors au domaine de Berne, pour une dégustation de vin auprès de notre œnologue aguerri et passionné.


Notre sélection de vins du moment

Épuisé
Vin Rosé 2021 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
77,40 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Exclu web
Promo -34%
Vin Blanc 2017 AOP Côtes de ProvenceChâteau de Berne Grande Cuvée
Prix régulier 138 €Prix réduit91 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Vin Rosé 2022 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
77,40 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Vin Rosé 2022 AOP Côtes de ProvenceUltimate Provence
119,40 €
Carton de 6 bouteilles - 75cl
Plus d'infos