Livraison offerte dès l'achat de 12 bouteilles en France métropolitaine. Livraison OFFERTE dès l'achat de 5 cartons au sein de L'union Européenne

L’histoire du vin de Provence

La vigne semble avoir toujours été présente dans l’histoire de la France. C’est en Provence que les premiers pieds de vigne ont été cultivés, faisant de la région le berceau des bons vins qui font la renommée du pays. Mais découvrons plus précisément l’histoire du vin de Provence.

 

Les origines du vin de Provence

L’histoire du vin remonte à plus de 26 siècles, et débute en Provence. C’est à Marseille que les premiers pieds de vigne sont plantés, à l’initiative de Phocéens intrigués par cette nouvelle plante. Nous pouvons donc affirmer que le tout premier vignoble français était en Provence.

Puis en -200 av. J.-C., les Romains viennent s’installer sur les terres provençales pour y développer la culture de la vigne, et créer la Provincia Romana, autrement dit, la Provence. Au fur et à mesure de leurs conquêtes, les Romains emmènent avec eux la vigne, étendant alors les vignobles sur tout le territoire français. C’est ainsi que d’autres vignobles ont vu le jour, comme c’est le cas du Bourgogne, du Beaujolais, de la Vallée du Rhône, de la Gascogne et du Bordelais.

 

La culture de la vigne par les moines et la noblesse

La chute de l’Empire Romain a stoppé net la culture de la vigne, laissant alors à l’abandon tous les vignobles, jusqu’alors prospères. Ce n’est qu’au Moyen Âge que la viticulture reprendra du service, à l’initiative des grands ordres monastiques. Si, au début, la fabrication du vin était destinée à la seule consommation des moines, et à la production du vin de messe, très vite le vin sera commercialisé. Cette activité contribuera alors grandement aux revenus des établissements monastiques.

Ce n’est qu’en 1300 que les vignobles provençaux seront repris et gérés par des familles nobles et des grands officiers de l’armée royale. Ici, seront construites les prémices de la Provence viticole moderne, comme nous la connaissons aujourd’hui.

 

La crise du phylloxera vastatrix

Les vignobles de Provence, comme tous les vignobles de France, ne seront pas épargnés par la crise du phylloxera vastatrix, dès 1880. Cet insecte, venu des États-Unis, parviendra à détruire la quasi-totalité du vignoble provençal. Heureusement, par une savante technique de greffe de plants résistants au phylloxera, le vignoble pourra être sauvé, et retrouvera sa prestance progressivement.

 

Sur la route des vins de Provence

Pour promouvoir la région et l’activité viticole, de nombreux vignerons se sont mobilisés depuis le 20ème siècle pour faire découvrir la Provence au reste du monde. Une des initiatives touristiques les plus remarquables est indéniablement la route des vins de Provence.

Le principe de la route des vins de Provence

Il n’y a pas si longtemps, en 2006, la Chambre d’Agriculture du Var a décidé de promouvoir le tourisme œnologique en Provence en créant une route des vins. Voilà l’occasion de se promener dans la région, et de parcourir différents domaines viticoles, à la découverte de leurs vins et de la gastronomie provençale.

Classée par thématique, chaque route des vins propose un itinéraire mettant le vin à l’honneur, mais aussi le patrimoine et l’art de vivre de la Provence.

Étendus sur les Bouches-du-Rhône, le Var et les Alpes-Maritimes, les 440 domaines et caves coopératives de Provence engagés dans la démarche s’articulent autour de 8 Appellations d’Origine Contrôlée (AOC) : Baux de Provence, Côtes de Provence, Coteaux d’Aix en Provence, Coteaux Varois en Provence, Palette, Cassis, Bandol et Bellet.

Les routes du vin en Provence

Réparties sur toute la Provence, pas moins de 44 routes des vins de Provence sont proposées aux visiteurs. Le choix peut alors se porter sur la thématique (escapade en amoureux, art et culture, en famille, gastronomie…), le territoire (Camargue, Verdon, Provence Verte…), le vignoble, l’AOC, ou encore simplement sur la zone géographique.

L’idée est alors d’allier les plaisirs, pour offrir une promenade divertissante et pleine de découvertes. Le visiteur a ainsi tout le loisir, par exemple, de découvrir la ville plus glamour et emblématique de la Côte d’Azur, Saint-Tropez, puis de s’enfoncer un peu dans les terres et retrouver ce que la nature offre de plus beau, en visitant le domaine d’Ultimate Provence.

De nombreux domaines de la route des vins proposent également des services de restauration et d’hébergement de qualité. Cela permet d’organiser une route des vins sur plusieurs jours, et de plonger entièrement dans l’ambiance du vignoble, et découvrir son histoire, ses millésimes, ses cépages, ou encore ses méthodes de fabrication et de conservation.


Vous aimeriez partir à la découverte des vignobles de Provence ? Découvrez sur le site du Château de Berne, qui vous propose des activités œnologiques sur le thème du vin.