Tout savoir sur les cépages du vin : le viognier blanc

Tout savoir sur les cépages du vin : le viognier blanc

Apprécié pour sa fraîcheur, ses qualités aromatiques et sa finesse, le viognier blanc est un cépage encore méconnu, qui aurait bien pu disparaître. Heureusement, la culture du viognier blanc s’étend progressivement, et rencontre des amateurs à travers le monde entier. Partons à la rencontre de ce cépage blanc emblématique de la vallée du Rhône.

 

L’histoire du viognier blanc

Les origines du viognier restent très obscures, mais on raconte que ce cépage remonte au III° siècle, époque à laquelle l’empereur romain Probus l’aurait rapporté de Dalmatie, pour le planter en Gaule, et plus précisément dans la région du Rhône.

Issu de vignes sauvages, le viognier était alors cultivé dans la vallée du Rhône septentrionale, avant de s’étendre plus au sud, puis dans d’autres parties du monde.

S’il a longtemps été un cépage dominant en France, le phylloxéra a eu raison de lui, tout comme la Première Guerre mondiale, ou encore l’industrialisation. Il a alors presque disparu, et en 1965, nous ne comptions que 8 hectares de vignes en viognier blanc (ce qui représente la superficie d’une petite exploitation).

Heureusement, les vignerons de Condrieu, puis tous ceux de la vallée du Rhône méridionale et du sud de la France ont réussi à lui rendre sa superbe. Depuis les années 2 000, il est même cultivé dans des régions viticoles du monde entier.

 

Les caractéristiques du viognier blanc

Dans les vignes et dans le verre, le cépage viognier blanc se distingue par des caractéristiques qui lui sont propres.

Le viognier dans les vignes

Le cépage blanc viognier n’est pas très exigeant, mais il demande malgré tout énormément d’ensoleillement. Le soleil et la chaleur lui permettent alors de développer toute l’intensité de ses arômes, ce qui fait de lui un cépage de qualité, même s’il est peu fertile. Et s’il apprécie l’ensoleillement, il est d’ailleurs plutôt résistant à la sécheresse, mais son débourrement précoce l’expose aux risques des gelées du printemps.

Par ailleurs, le viognier est sensible au vent et à l’oïdium, et dans une moindre mesure, à la pourriture grise.

 

On reconnaît le viognier à ses petites grappes de raisins compactes, et à ses petites baies à peau épaisse et blanche.

Le viognier dans le verre

Le viognier est un cépage qui donne des vins blancs naturels appréciés pour leur rondeur et leur acidité, mais surtout pour leur exceptionnelle richesse aromatique. On retrouve alors dans le vin blanc vinifié à partir de viognier, des arômes de citron vert, de chèvrefeuille, de miel, d’abricot, ou encore de notes boisées ou de fruits secs.

En assemblage, le viognier fait des merveilles avec son acolyte la syrah. Cet autre cépage de la vallée du Rhône se marie particulièrement bien avec le viognier. L’assemblage exceptionnel se retrouve dans l’AOC Condrieu, la seule appellation d’origine contrôlée des Côtes-du-Rhône à pouvoir utiliser du viognier. Le vin est alors moelleux, élégant, aromatique, et plein de finesse et de fraîcheur.

 

La culture du viognier en France et à l’étranger

Si le viognier blanc s’est longtemps développé que dans l’hexagone, il s’épanouit désormais dans plusieurs pays du monde.

Le viognier en France

C’est principalement dans les vignobles d’Ampuis et de Condrieu, dans le Rhône (69), que le viognier est le plus cultivé. Il est ainsi très utilisé pour l’encépagement de nombreuses appellations, comme le Côte-Rôtie, le Condrieu ou le Château Grillet.

Mais il est également cultivé dans d’autres régions viticoles françaises, et notamment dans le Languedoc-Roussillon, dans le Gard, ou même en Corse, où il est utilisé pour fabriquer du vin monocépage.

Les vignobles de viognier s’étendent aujourd’hui sur plus de 5 500 hectares en France, essentiellement répartis entre la vallée du Rhône, l’Ardèche, le Languedoc-Roussillon, le Gard et la Corse.

Le viognier dans le monde

En Europe, les vignobles de viognier se concentrent essentiellement au Portugal, en Grèce, en Italie et en Espagne.

Le viognier est parti à la découverte du nouveau monde il n’y a pas si longtemps. Dans les années 2000, il a commencé à être cultivé dans les états les plus chauds des États-Unis (1 200 hectares), comme la Californie, la Géorgie et la Virginie.

On le retrouve aussi en Australie, avec une superficie de culture de 1 400 hectares.

Il est alors utilisé en assemblage, avec du chardonnay, du colombard ou du chenin blanc aux États-Unis, et avec de la syrah en Australie.

 

Le viognier s’invite à table

Le viognier est souvent dégusté en apéritif, mais c’est surtout lors du repas qu’il est le plus apprécié.

Pour un accord mets et vins parfait, on associe le viognier à des fruits de mer et des poissons, mais également à de la viande blanche ou des asperges. En fin de repas, il révèle ses arômes avec un fromage de chèvre.

Un peu plus étonnant, le mariage du viognier et des plats asiatiques offre une harmonie de saveurs agréables, notamment avec des sushis, ou de la cuisine thaïlandaise.

 

Partez à la découverte des cépages de France, et arrêtez-vous dans la vallée du Rhône et le sud du pays pour déguster un délicieux viognier. Profitez alors de votre séjour d’œnotourisme pour vous attarder en Provence, où le domaine de Berne vous accueillera avec grand plaisir.


Notre sélection de vins du moment

Rosé 2020 IGP MéditerranéeDu KIF
51 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Promo -15%
Rosé 2020 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
Prix régulier 63 €Prix réduit53,40 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Blanc 2016 AOP Côtes de ProvenceChâteau de Berne Grande Cuvée
111 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Nouveau produit
Rosé 2021 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
63 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos