Les caractéristiques du vin de garde

Un vin de garde se conserve longtemps, de quelques années, à parfois plus de 20 ans. L’objectif est d’assurer le vieillissement du vin pour révéler son profil aromatique. Mais tous les vins ne sont pas aptes à vieillir, et les vins de garde ont des caractéristiques qui leur sont propres.

 

Quelles sont les caractéristiques du vin de garde ?

Un vin de garde, que ce soit un vin rouge, un vin blanc, ou un vin rosé, se distingue par son cépage, son terroir, son millésime, mais aussi le travail de vigneron. Il n’existe pas un vin de garde, mais plusieurs types de vins de garde.

Le cépage des vins de garde

Certaines variétés de raisins sont plus propices à produire des vins de garde. Ainsi, chaque couleur de vin dispose de cépages plus aptes à vieillir.

  • Les cépages des vins de garde rouges : ce sont les cépages les plus riches en tanins et en acidité, tels que la Syrah, le Cabernet-Sauvignon, le Malbec ou le Tannat qui donneront des vins de garde rouges ;
  • Les cépages des vins de garde blancs : les cépages riches en arômes seront à privilégier, comme le Riesling ou le Chenin blanc ;
  • Les cépages des vins de garde rosés : si la plupart des vins rosés se consomment dans l’année, certains cépages permettent un temps de garde plus long, comme c’est le cas du Mourvèdre, qui donne un vin rosé raffiné et structurant.

Le terroir des vins de garde

De manière générale, le terroir a une influence majeure sur tous les vins, et particulièrement pour les vins de garde. Ainsi, même si parfois le cépage n’est pas propice au vieillissement du vin, la qualité du terroir peut intervenir et permettre de faire vieillir un vin en longue garde. C’est, par exemple, le cas des vins rouges de Bourgogne réalisés à partir de Pinot Noir.

Concrètement, plus le sol est dense, plus l’eau pourra s’y infiltrer et augmenter la concentration en nutriments. Les vignes seront alors nourries intensément, ce qui aura un impact sur la teneur en sucre et en tanins. Les sols argilo-calcaires, calcaires et argileux sont particulièrement réputés pour donner des vins de garde.

Le millésime des vins de garde

Toutes les années ne donnent pas la même qualité de vin. Ainsi, les bonnes années – les bons millésimes – seront plus aptes à vieillir. Cela explique, entre autres, le prix des plus grands millésimes. Une bonne année dépendra surtout du climat et de la météo, et un excellent millésime offrira des goûts complexes très appréciés des amateurs.

Une année avec un hiver assez froid et un été ensoleillé permet d’obtenir des raisins de qualité, qui influent sur la teneur en tanins et en sucres du vin. Plus un vin en est riche, plus il est apte à vieillir.

Le travail du vigneron 

Enfin, l’aptitude à vieillir d’un vin dépendra aussi du travail du vigneron. Du soin accordé à la vigne, à la technique de vinification, en passant par les vendanges, chaque étape influe sur la qualité du vin, et donc son potentiel de garde. L’étape essentielle reste la méthode de vinification, qui comprend :

  • La fermentation : plus la peau du raisin reste longtemps en contact avec le jus, plus le vin sera tannique ;
  • La durée de vinification : plus le vin est élevé longtemps, plus il pourra être gardé longtemps ;
  • L’ajout de sulfites : même si la technique fait controverse, elle renforce le vin, lui permettant une garde plus longue.

 

Les caractéristiques du Côtes de Provence rosé de garde

L’appellation d’origine contrôlée Côtes de Provence est issue de la région qui assure la plus grande production de vin rosé de France. Si la plupart doivent être bus jeunes, certains ont une capacité de garde allant jusqu’à 10 ans.

Les vins de garde rosés disposent d’une palette aromatique particulière, reconnaissable aisément. Si nous n’en sommes qu’aux prémices du vin de garde rosé, on peut d’ores et déjà affirmer qu’il est complexe, et dispose d’arômes et de notes florales et camphrées typiques. On lui reconnaît également des notes exotiques, comme c’est le cas du Château des Bertrands, un vin rosé de garde Côtes de Provence complexe.

Loin du rosé qui s’invite aux barbecues en été, on imagine avec gourmandise un vin rosé de garde pour accompagner un plat exotique sucré-salé, ou une cuisine provençale.

 

Le vin rosé de garde s’impose là où on ne l’attendait pas, et on peut désormais affirmer qu’il a tout d’un grand vin rouge ou blanc.