Définition du domaine viticole bio

Définition du domaine viticole bio

Depuis une dizaine d'années, le vin biologique connaît une croissance forte, qui s'explique par une volonté des consommateurs de se tourner vers des produits plus sains pour la planète et pour la santé. De plus en plus de vignerons font alors le choix de convertir leur vignoble en agriculture biologique. Rentrons dans les détails du cahier des charges du domaine viticole bio.

 

Viticulture biologique : une culture plus douce de la vigne

La viticulture biologique est une technique de travail de la vigne tournée vers la préservation de l'environnement et le respect du terroir. Pour obtenir le label AB (agriculture biologique), un viticulteur doit donc répondre aux exigences du cahier des charges, en appliquant des règles strictes sur l'ensemble de son vignoble. Parmi les restrictions, l'utilisation de pesticides, de produits phytosanitaires ou de produits chimiques en général est interdite pour la production de vins biologiques.

Mais le label des domaines biologiques ne concerne pas seulement la culture des vignes en agriculture biologique, et la totalité du système de fabrication des vins doit entrer dans une démarche de respect du terroir. Cela passe par la culture de cépages adaptés aux conditions climatiques, la fertilisation naturelle des sols, ou encore le déploiement de la biodiversité sur tout le vignoble.

 

Un vignoble bio soucieux de préserver l'environnement

Pour pouvoir respecter les normes de production viticole imposées par le cahier des charges du label bio, les vignerons doivent user de stratégies alternatives aux pesticides et aux produits de synthèse. Quatre techniques de viticulture bio sont alors utilisées pour assurer la qualité des vins bio, tout en respectant le terroir.

  • Fertiliser les sols à partir de résidus d'origine organique, tels que le compost, les engrais verts ou les résidus de culture ;
  • Diversifier le vignoble en développant la biodiversité autour des pieds de vigne (plantes, organismes vivants divers...) ;
  • Contrôler les ravageurs et les maladies en trouvant l'équilibre parfait de la biodiversité. Ainsi, les organismes et insectes bénéfiques aux vignes réussissent à éviter la prolifération des ravageurs et maladies ;
  • Contrôler le rendement des vignes bio, en posant des limites à la production, et ainsi obtenir des raisins de meilleure qualité.

La qualité finale d'un vin biologique dépend pour beaucoup de la teneur en sucre des raisins, mais aussi des levures autochtones et bactéries présentes naturellement. On comprend alors l'intérêt du producteur de vin de prendre soin de son vignoble bio.

 

Vinification biologique : les techniques de lutte contre les ravageurs et les maladies

Nous l'avons vu, l'un des principaux enjeux du producteur de vin bio est de parvenir à protéger ses vignes des parasites. Car si les producteurs de vins conventionnels sont autorisés à utiliser des intrants chimiques et des pesticides pour éviter la prolifération des maladies, le vigneron bio ne peut compter que sur des techniques naturelles.

La protection des domaines viticoles biologiques passe donc essentiellement par l'équilibre parfait de la biodiversité. Pour cela, les viticulteurs ont plusieurs recours :

  • Placer de la matière organique aux pieds des vignes pour conserver des sols fertiles et bien vivants ;
  • Espacer les ceps pour faciliter la croissance et limiter la prolifération de parasites ;
  • Tailler les vignes pour ne conserver que les parties les plus vigoureuses et prometteuses.

 

Le vin biologique provient-il forcément d'un domaine viticole biologique ?

Pour qu'un vin puisse être certifié biologique, il doit être issu d'une agriculture biologique, et respecter les règles de vinification de ce type de viticulture. Mais cela ne signifie pas forcément qu'il est issu d'un domaine entièrement certifié bio. Ainsi, un domaine traditionnel peut avoir une parcelle de vignes certifiée biologique, et d'autres qui ne le sont pas.

Alors, un vin biologique n'est pas forcément issu d'un domaine viticole biologique. Dans le cas du Château de Berne, les 170 hectares de vignes du domaine sont en agriculture biologique. Nous pouvons alors affirmer que le Château de Berne est un domaine viticole bio.

 

Les domaines viticoles biologiques répondent à une démarche soucieuse de respecter l'environnement. Cela permet de produire des vins reflétant parfaitement le terroir et le savoir-faire du vigneron. Si vous passez par la cave de dégustation du domaine de Berne, vous aurez alors le bonheur de goûter aux vins biologiques blancs, rosés et rouges élaborés dans le plus grand respect du terroir provençal.

 

 

 


Notre sélection de vins du moment

Épuisé
Vin Rosé 2021 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
77,40 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Exclu web
Promo -34%
Vin Blanc 2017 AOP Côtes de ProvenceChâteau de Berne Grande Cuvée
Prix régulier 138 €Prix réduit91 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Vin Rosé 2022 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
77,40 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Vin Rosé 2022 AOP Côtes de ProvenceUltimate Provence
119,40 €
Carton de 6 bouteilles - 75cl
Plus d'infos