LIVRAISON OFFERTE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE DÈS 79€ D'ACHAT | BELGIQUE & ALLEMAGNE DÈS 200€ D'ACHAT

Comment constituer sa cave à vin ?

Contrairement à ce que l’on peut croire, il n’est pas nécessaire d’être un expert en œnologie pour constituer sa cave à vin. Cependant, pour conserver ses bouteilles dans les meilleures conditions possibles, il y a quelques règles à respecter. Voici alors quelques conseils pour savoir comment constituer sa cave à vin.

 

Où installer sa cave à vin ?

Avant de choisir votre cave à vin, il faut avant tout savoir précisément où celle-ci va être entreposée. L’espace alloué à votre cave à vin déterminera tous les autres choix que vous aurez à prendre.

Que vous viviez en maison ou en appartement, rien n’empêche d’avoir une cave à vin. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’un appartement dispose d’une cave ou un sous-sol, et c’est précisément le lieu idéal pour conserver du vin. 

Si ce n’est pas le cas chez vous, peut-être avez-vous à disposition une pièce ou un espace à l’abri de la lumière et des variations de température ?

Si ces conditions ne sont pas réunies, il est conseillé de se tourner vers une cave à vin électrique, qui pourra remplir tous ces critères sans encombre. Il existe de nombreux modèles de caves de service et de caves de vieillissement, dans toutes les tailles (de 8 bouteilles à plus de 250 bouteilles). 

Vous n’aurez plus qu’à adapter votre modèle de cave à vin à l’espace dont vous disposez, et le nombre de bouteilles que vous souhaitez conserver. Vous pourrez vous tourner vers une cave à vin de vieillissement pour faire vieillir vos plus bonnes bouteilles, ou une cave plus classique pour un vin de service.

 

Comment aménager sa cave ?

Si vous avez la chance de profiter d’un espace dédié à la conservation de vos bouteilles de vin, sachez qu’il y a tout de même 6 critères essentiels qui vous assureront que le lieu est parfait pour l’épanouissement, voire le vieillissement du vin.

  • Fraîcheur : une cave doit profiter d’une température constante comprise entre 10 et 15 °C. Au-dessus, l’évolution du vin sera trop rapide, et à l’inverse, elle sera trop lente si la pièce est à une température inférieure à 10 °C. Par ailleurs, le vin ne résiste pas aux variations de température, il faudra donc s’assurer que votre cave n’en soit pas victime.
  • Obscurité : le vin est très sensible à la lumière. En cas d’exposition excessive, les arômes peuvent s’altérer de manière définitive. Assurez-vous alors de pouvoir plonger votre cave dans la pénombre, et pour assurer le vieillissement de vos meilleurs vins, vous pouvez même pousser vos exigences en installant des ampoules à faible intensité dans votre cave.
  • Humidité : un taux d’humidité trop faible engendrera le racornissement du bouchon, qui laissera alors le vin s’évaporer, et s’oxyder. Par contre, une humidité excessive n’aura que peu de conséquences sur le vin. Il faudra alors s’assurer d’avoir une cave avec un taux d’humidité compris entre 70 et 80 %.
  • Ventilation : là encore, une pièce mal aérée aura des conséquences sur le bouchon. Si l’air ne circule pas suffisamment dans la cave, le risque de formation de moisissures qui pourraient détériorer le bouchon est élevé.
  • Calme : au-delà du calme, c’est surtout de stabilité dont le vin a besoin. Aussi, une cave subissant les vibrations du métro, de la circulation, ou du train d’à côté, ne sera pas propice à la conservation du vin. Il existe toutefois des casiers antivibratoires qui amortissent les vibrations et protègent la bouteille de vin.
  • Sans odeur : vous l’aurez compris, le bouchon est le talon d’Achille de la bouteille de vin. Aussi ne faut-il pas conserver du vin à proximité de pots de peinture, de produits chimiques ou produits d’entretien, au risque de transmettre les odeurs au vin par la porosité du bouchon.

 

Comment organiser sa cave à vin ?

Une fois que vous avez fait le choix de votre cave à vin, vous devez réfléchir à l’organisation de l’espace de rangement. Pour vous aider, voici 3 conseils pour ranger votre cave à vin :

  • À chaque rangée sa famille de vin : les meilleurs crus en haut, les rouges et rosés légers au milieu, les blancs en bas ;
  • Séparer vins jeunes et vins de garde : le vin de garde demande moins de manipulation et plus de fraîcheur, il est donc logique de l’entreposer au fond de la cave. Les vins à boire jeunes pourront alors être exposés sur le devant, à portée de main ;
  • Créer un livre de cave : pour savoir précisément ce que vous avez en cave et le potentiel de garde de chaque vin, rien de mieux que de tenir un livre à jour qui recense tous les vins de votre cave.

 

Quels sont les vins à avoir dans sa cave à vin ?

Vous aimeriez avoir une jolie cave, avec des vins variés pour répondre à tous les événements et envies ? Composez alors une cave avec une grande diversité :

  • Des grands crus classés de Bordeaux, comme un Saint-Émilion, un Graves, ou un Saint-Julien, aptes au vieillissement ;
  • Des grands vins rouges de Bordeaux à boire rapidement, et des vins blancs de Bordeaux à boire jeune, ou des Graves à garder ;
  • Des bouteilles de vin rouge de la Vallée du Rhône (Gigondas, Côtes-du-Rhône, Châteauneuf-du-Pape…) ;
  • Des bouteilles de Bourgogne en rouge (Côtes-de-Beaune, Mercurey…) et en blanc (Chablis, Chassagne-Montrachet…) ;
  • Des vins rosés de Provence (Terres de Berne, Ultimate Provence, Bandol…).

Plus votre cave est grande, plus vous pouvez élargir la diversité en ajoutant des vins d’Alsace, du Jura, du Languedoc, de la Provence, de la Corse, du Sud-Ouest, de la Vallée de la Loire, et du Champagne, pour une cave très complète.

 

Que vous soyez amateur ou expert en vin, constituer une cave à vin est toujours un plaisir. Cela permet d’avoir toujours à portée de main une jolie sélection de bonnes bouteilles.