Comment choisir un bon Côtes de Provence rosé ?

Un vin rosé, comme le vin rouge ou le vin blanc, ne se choisit pas à l’aveuglette. Plusieurs critères doivent être pris en compte pour sélectionner la bouteille qui accompagnera au mieux votre repas, ou votre apéritif. Voici quelques conseils pour choisir un Côtes de Provence rosé.

 

Le Côtes de Provence rosé, c’est quoi ?

Avant toute chose, il convient de bien savoir ce qu’est un Côtes de Provence rosé, son lieu de production, et ses particularités.

Le Côtes de Provence rosé est un vin issu du vignoble de Provence-Corse. Il est donc produit au sud-est de la France, dans une région au climat méditerranéen provençal. La particularité du terroir permet d’obtenir plusieurs cépages, qui entreront dans la composition du vin rosé Côtes de Provence. Les principaux sont le Grenache, le Cinsault, le Mourvèdre et la Syrah.

Le Côtes de Provence rosé est un vin sec, qui possède le label français AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), mais aussi le label européen AOP (Appellation d’Origine Protégée).

Côté dégustation, le Côtes de Provence rosé peut profiter d’un nez fruité, floral, végétal, ou même balsamique, selon les cépages et les assemblages. Toujours frais et équilibrés, les vins rosés Côtes de Provence peuvent tout aussi bien être intenses que discrets.

 

D’où vient le succès du Côtes de Provence rosé ?

Depuis quelques années, le rosé connaît un véritable succès, en France, mais aussi à l’international. Et les raisons en sont nombreuses.

Tout d’abord, contrairement aux idées reçues, le rosé vinifié avec attention et soin offre une qualité gustative exceptionnelle. Par ailleurs, les possibilités d’assemblage avec différents cépages sont telles que la palette de vins rosés est large. Cette diversité ouvre les portes à de nombreux consommateurs en répondant à différents besoins ou envies.

Et puis, qui ne se laisserait pas tenter par le plaisir immédiat que nous offre un bon verre de vin rosé frais, par une chaude journée d’été ? Symbole de la détente et du savoir-vivre à la française, il accompagne tous les plats méditerranéens, comme les mets les plus raffinés.

 

Comment choisir un Côtes de Provence rosé ?

Maintenant que vous savez ce qu’est vraiment un Côtes de Provence rosé, intéressons-nous aux critères de sélection à prendre en compte.

Le mode de fabrication du rosé 

La fabrication d’un vin rosé demande un savoir-faire et un respect strict de plusieurs étapes. Les vignerons produisent généralement le rosé à partir de 3 méthodes différentes.

  •   La macération : cette technique consiste à laisser macérer le raisin écrasé dans son jus. Le jus obtenu ensuite par pressurage forme le rosé.
  •   La saignée : le vin de saignée est obtenu à partir du raisin qui macère en vue de fabriquer du vin rouge, dans lequel on prélève une partie du jus quelques heures après le début de la macération. Le liquide obtenu n’a pas été en contact prolongé avec la peau, et présente donc une couleur rosée.
  •   Le pressurage direct : cette technique consiste à passer directement au pressurage, sans macération. Celui-ci est alors très lent, pour les peaux aient le temps de laisser une couleur rosée au jus, qui sera immédiatement mis en fermentation.

La couleur du vin rosé

Si la couleur du rosé ne vous assurera pas la qualité du vin, elle pourra toutefois vous donner quelques indices sur son caractère. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle la bouteille de rosé est transparente.

Face à un rosé de couleur claire, vous pouvez ainsi souvent vous attendre à des arômes légers de cerises, groseilles ou fraises. Une couleur foncée, elle, annoncera des arômes de mûres ou de fruits rouges. Plus un rosé est foncé, plus il a macéré. Et plus il a macéré, plus il a d’arômes.

Attention toutefois, la couleur dépend aussi des cépages, mais aussi de l’âge du vin.

Le cépage du vin rosé

S’il n’y a pas de règles définies, on peut toutefois s’attendre à ce qu’un vin rosé aux arômes de fruits rouges proviendra d’un cépage tel que le Cabernet. À l’inverse, un vin rosé aux notes d’agrumes viendra probablement d’un Grenache ou d’un Cinsault.

L’occasion de boire le vin rosé

Enfin, tous les vins rosés Côtes de Provence ne se boivent pas de la même manière. Pour vous rafraîchir lors d’une chaude journée d’été, optez pour un vin peu tannique. Attention de ne pas le boire trop frais, au risque d’en perdre la subtilité des arômes. Un vin rosé servi à 12 °C sera parfait.

À servir pendant l’apéritif, le vin rosé se voudra fruité et peu tannique, tandis que pour le repas, vous choisirez un rosé plus puissant pour accompagner vos viandes et plats à la perfection. Enfin, en dessert, tournez-vous vers un vin rosé Côtes de Provence légèrement sucré, qui se mariera parfaitement avec un dessert fruité.

 

Le choix d’un vin rosé doit être fait sérieusement pour en retirer toute l’excellence. Le Château de Berne vous accompagne dans votre sélection de Côtes de Provence rosé.