JUSQU'AU 26 AVRIL ! LIVRAISON OFFERTE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE DÈS 59€ D'ACHAT | BELGIQUE & ALLEMAGNE DÈS 200€ D'ACHAT

A quelle température se consomme un Côtes de Provence rosé ?

Comment déguster un côtes de Provence rosé ?

Le vin rosé se déguste lors de nombreuses occasions : en apéritif, lors d’un repas, pour accompagner le dessert, en cuisine... Le Côtes de Provence est un vin rosé AOC, Appellation d’Origine Contrôlée, IGP ou AOP, délicat, rempli de fraîcheur et de finesse qui s’impose grâce à ses arômes de fruits. Il est issu des cépages comme le cabernet-sauvignon, carignan, grenache, mourvèdre, cinsault, syrah, etc., et majoritairement produit dans les vignobles et terroirs du Var et des Bouches-du-Rhône. Comme tout grand vin, la dégustation d’un Côtes de Provence rosé doit respecter quelques indications concernant sa conservation, la température de service, ou encore le verre de dégustation. Le Château de Berne vous en dit plus.

 

La conservation du Côtes de Provence rosé

Le vin rosé Côtes de Provence se boit majoritairement jeune. Quand il prend de l’âge, ce vin de pays, fruité, perd sa jolie robe, prend une couleur plus pâle et ses arômes s’éclipsent. Souvent obtenu par méthode de pressurage, il n’a alors pas la même structure qu'un vin rosé de garde, et ne contient pas de tanins nécessaires à une longue conservation et n’a pas une acidité assez élevée. 

Cependant, depuis quelques années, le côtes de Provence rosé est également issu Le d’une vinification de saignée, qui lui donne une couleur plus ou moins foncée, de la chair à la framboise. (Lien Bertrand ?) On peut consommer ce vin dans les 2 ans ou 3 suivant sa cuvée. A travers ces rosés de garde, la palette aromatique s'élargit encore, offrant une diversification des plaisirs.

Comme le vin blanc ou le vin rouge, le vieillissement du vin rosé de Provence a lieu dans une cave, avec une température entre 10 et 14°C. On conseille une pièce sans lumière, ventilée, sans vibration et légèrement humide. Après ouverture, les vins rosés se consomment dans les 4 à 5 jours, sinon les nuances aromatiques ont tendance à s’évaporer, et ses notes de fruits s’amenuisent.



Un Côtes de Provence rosé se consomme à une température plutôt fraîche : entre 8 et 10°C, voire 14°C au maximum. On conseille d’ouvrir la bouteille juste au moment de servir pour plus de goût. Avant de le servir, mettez-le au réfrigérateur, sinon un seau à glace suffira pour le garder bien frais ou quand il fait très chaud. Il est aussi possible de le mettre au congélateur, mais pas trop longtemps pour pas qu’il soit glacé ! On dit aussi que le vin rosé se boit “piscine”, c'est-à-dire avec quelques glaçons dans le verre. Pour le petit plus : mettez des grains de raisins légèrement congelés pour rafraîchir le vin servi, à la place des glaçons. Effet garanti !

 

Dans quel verre déguster un Côtes de Provence rosé ?

Pour déguster un Côtes de Provence rosé, on conseille avant tout un verre de vin transparent. Le verre pourra donner plus de luminosité au vin et permettra d’admirer sa jolie robe et ses couleurs. Le verre à vin apporte plus de saveur et une expérience gustative bien plus intense, son goût sera encore plus exaltant. 

On recommande un verre à pied, comme un verre à ballon ou un verre calice. Cette forme de verre permet au vin de ne pas être chauffé par la tenue en main. 

L’ouverture du verre a aussi son importance pour raviver les papilles et sublimer les arômes. Le verre à vin INAO (Institut National des Appellations d’Origine) est recommandé pour la dégustation. Il est haut, étroit, et accueille bien mieux les parfums du vin, garde plus facilement les arômes volatiles et saveurs. Sa jolie forme tulipe apporte plus d’oxygénation au vin et permet une aération de la boisson. 

 

A l’instar des vins rouges et vins blancs, la dégustation d’un Côtes de Provence rosé doit respecter quelques règles liées à la conservation et la température de service. Issu d’un vignoble riche en cépage, le Côtes de Provence du Château de Berne vous offre un moment aromatique hors du commun.