vin rosé mélange rouge et blanc

Pourquoi le rosé n'est pas un mélange de rouge et de blanc ?

Le vin rosé a longtemps subi les conséquences des idées reçues qui circulent à son sujet. Parmi elles, la rumeur affirmant que le vin rosé était un mélange de vin rouge et de vin blanc l’a longtemps classé comme vin de qualité médiocre. Aujourd’hui, levons le voile sur la fabrication du vin rosé, et stoppons ces rumeurs qui mettent à mal le travail pointu des vignerons.

 

La fabrication du vin rosé : une vinification bien plus complexe qu’il n’y paraît

Il faut reconnaître qu’assembler du vin rouge et du vin blanc semble à la portée de tous, et cela explique la mauvaise image que peut avoir le vin rosé. Pourtant, la technique de fabrication du vin rosé est bien plus complexe, et les vignerons ont recours à deux méthodes bien distinctes pour obtenir ses arômes fruités et cette robe si délicate.

Le vin rosé de pressurage

La fabrication du vin rosé par pressurage direct est une technique proche de la vinification des vins blancs. Elle consiste à presser les grains de raisin immédiatement après les vendanges et l’égrappage (séparer les baies des rafles). Le pressurage lent, mais direct, limite ainsi le contact des pigments de la peau de raisin avec le jus, ce qui donne des vins rosés clairs.


Le jus obtenu est alors placé en cuve, pour une fermentation alcoolique qui dure en moyenne entre 10 et 14 jours.


Les vins rosés de pressurage ont une jolie robe pâle, beaucoup de fraîcheur, et de délicieux arômes de fruits.

Le vin rosé de saignée

Le vin rosé de saignée s’obtient à partir de la technique de vinification des vins rouges. Après vendange, égrappage et foulage, la peau de raisin est alors laissée au contact du jus de raisin durant l’étape de macération. Ce processus est ensuite stoppé au bout de quelques heures, où le vigneron se charge de prélever une partie du jus par le bas de la cuve.


Le jus prélevé est placé dans une autre cuve pour procéder à la fermentation alcoolique, tandis que le reste de la première cuve continue sa macération en vue de fabriquer du vin rouge.

Les vins rosés de saignée ont alors une couleur plus soutenue et sont plus puissants et structurés.

 

Pourquoi le vin rosé n’est pas un mélange de vin rouge et de vin blanc ?

Les néophytes pourraient se demander s’il ne serait pas plus simple de mélanger du blanc et du rouge pour faire du rosé. Si la technique faciliterait la vie de bien des vignerons, elle ne permettrait pourtant pas d’obtenir ce résultat si savoureux.


Mais si les vignerons ne pratiquent pas l’assemblage de rouge et de blanc, c’est surtout parce que c’est interdit !


Depuis 2009, la Commission européenne interdit le mélange de vin blanc et de vin rouge pour les vins d’appellation « rosés » en France et en Europe. Seule exception : la Champagne, qui peut assembler du rouge et du blanc pour fabriquer du champagne rosé.

 

Les différentes couleurs du vin rosé

Vous l’aurez compris, la couleur du vin rosé provient des pigments contenus dans la peau des cépages noirs, qui sont transférés dans le jus incolore durant le processus de vinification. Ainsi, l’intensité de la robe d’un vin rosé dépend du temps de contact entre la peau et le jus.

Plus le temps de macération est long, plus les pigments et les arômes sont intenses. À l’inverse, un contact de courte durée offre des vins rosés pâles et moins structurés.


On peut ainsi obtenir une multitude de nuances de rose, allant du saumon à la framboise, du pétale de rose à la pelure d’oignon. Les œnologues recensent ainsi plus d’une centaine de couleurs du vin rosé.

 

Les principaux cépages du vin rosé

Pour assurer une jolie robe rose au vin, le vigneron utilise différents cépages noirs provenant de plusieurs régions viticoles. On peut alors classer les cépages de vin rosé en 2 groupes principaux : le Nord-est et le Sud-est.

Les cépages principaux de vin rosé du Sud-est

Les cépages noirs du Sud-est sont principalement utilisés pour fabriquer du vin rosé de Provence, ou des vins gorgés de soleil.

  • Le cinsault : ce cépage noir résiste à la sécheresse et offre des vins rosés de grande qualité ;
  • La syrah : ce cépage noir des Côtes-du-Rhône offre des vins aux notes d’épices et de fruits noirs ;
  • Le mourvèdre : ce cépage du soleil apporte aux vins des arômes de violette, de fruits mûrs et d’épices ;
  • Le carignan : ce cépage au faible rendement donne pourtant des vins rosés intenses et structurés, avec de forts arômes d’épices.

Les cépages principaux du Nord-est

Du côté de la partie septentrionale de la France, les vins rosés sont élaborés à partir de cépages plus résistants au froid.

  • Le pinot noir : réputé en Alsace et en Lorraine, ce cépage se trouve aussi en Bourgogne ou dans le Jura, et donne des vins à la jolie complexité aromatique ;
  • Le gamay : ce cépage ancien donne des vins rosés fruités, frais et gourmands.

 

Bon à savoir : le vin rosé peut également faire l’objet d’un assemblage de cépages blancs et de cépages noirs vinifiés ensemble.

 

La qualité d’un vin rosé révèle tout le savoir-faire du vigneron et la richesse d’un terroir. Le domaine de Berne est ainsi fier de proposer des vins rosés de Provence d’exception qui reflètent à merveille la tradition provençale.

Onze selectie van wijnen vanaf het moment

Promotie -41%
Rosé 2020 IGP MéditerranéeDu KIF
Normale prijs 60 €Korting35,40 €
Karton van 6 flessen - 75 Cl
Meer informaties
Rosé 2020 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
63 €
Karton van 6 flessen - 75 Cl
Meer informaties
Nouveau produit
Rosé 2021 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
63 €
Karton van 6 flessen - 75 Cl
Meer informaties
Promotie -35%
Wit 2016 AOP Côtes de ProvenceChâteau de Berne Grande Cuvée
Normale prijs 132 €Korting85,80 €
Karton van 6 flessen - 75 Cl
Meer informaties