Livraison offerte dès l'achat de 12 bouteilles en France métropolitaine. Livraison OFFERTE dès l'achat de 5 cartons au sein de L'union Européenne

Pourquoi le vin rosé est-il si attractif aujourd’hui ?

Considéré pendant longtemps comme un vin simple, destiné aux non-initiés, le vin rosé prend ses marques et s’impose sur le marché. Invité désormais sur de nombreuses tables, le vin rosé n’a jamais été aussi attractif. Découvrons pourquoi le rosé rencontre un tel succès.

 

Pourquoi le vin rosé séduit autant ?

Longtemps relégué derrière le vin rouge et le vin blanc, le rosé s’impose aujourd’hui comme un vin complexe capable de rivaliser avec les plus grands vins des autres couleurs.

L’évolution de la consommation du vin rosé

En France, la consommation de rosé a connu une croissance fulgurante de + 53 % en seulement 15 ans. Cela s’explique essentiellement par la meilleure qualité des vins rosés, mais aussi par des modifications dans les habitudes des consommateurs. Aujourd’hui, les amateurs de vin veulent profiter d’un plaisir gourmand accessible et immédiat. De plus en plus concernées, les femmes et les jeunes sont en quête de légèreté et de fraîcheur, et ouvrent ainsi les portes du marché du vin au rosé.

Le design de la bouteille joue également un rôle majeur dans l’attractivité du rosé, et de nombreux acheteurs font désormais attention à l’étiquette, la couleur, ou encore la forme de la bouteille.

Les clés du succès du vin rosé

Au-delà de l’évolution des habitudes de consommation, le rosé est attractif pour bien des raisons.

  • La promotion des vins AOP par une organisation dynamique ;
  • L’amélioration de la qualité des vins rosés (choix des cépages, techniques de vinification, conduite du vignoble…) ;
  • Une large palette d’arômes et de vins, du plus sec au plus fruité, du plus léger au plus charpenté, qui séduisent un large panel de consommateurs ;
  • L’envie de consommer français : la France est le 1er importateur et 1er producteur mondial de vin rosé ;
  • Le souhait de déguster des vins à des prix accessibles et moins compliqués ;
  • La volonté de consommer de manière raisonnée : de plus en plus de rosés sont issus de l’agriculture biologique…

 

La mutation du marché du vin : des rosés à tous les prix

L’arrivée massive et imposante du vin rosé sur les tables françaises a inévitablement bouleversé le marché du vin dans l’hexagone et dans le monde.

Le rosé de grande distribution

Rapide à produire, et à boire jeune, le vin rosé plaît, et les grands industriels l’ont bien compris. On a donc vu le marché du vin s’étendre aux enseignes de grande distribution, où 2 groupes se partagent la majorité des plus grandes marques de rosé vendues en magasin : le groupe Castel, qui détient des marques comme Listel rosé, Roche-Mazet, ou la Villageoise, et le groupe « Grands Chais de France », dont on connaît les marques Grand Sud et JP Chenet.

Ces vins de couleur rose sont alors produits en très grandes quantités, permettant de baisser les prix au plus bas, et proposer une bouteille de vin rosé à un prix compris entre 1 et 4 €. Et pour séduire davantage de consommateurs, les grands groupes n’hésitent pas à proposer des variantes, comme le vin aromatisé, et notamment le célèbre rosé pamplemousse.

Les rosés AOP

En France, 45 % des vins rosés produits sont des vins avec Appellation d’Origine Contrôlée (AOP). Gage de qualité et de typicité du terroir, les AOP comme Côtes-de-Provence, Bandol, Coteaux d’Aix-en-Provence produisent essentiellement du rosé de Provence. L’AOP est un véritable critère de choix pour les consommateurs, qui savent que le vignoble et le vigneron ont respecté un cahier des charges strict, attestant de la qualité du vin. Avec un prix compris entre 5 et 10 € la bouteille, les vins rosés AOP se vendent partout : en grande surface, dans les restaurants, chez les cavistes, mais aussi directement aux domaines des producteurs.

Les vins rosés de prestige : des cas à part

Loin de la bouteille de supermarché, certains vignobles de différentes régions viticoles se spécialisent dans du rosé haut de gamme, que les fins connaisseurs reconnaissent comme de grands rivaux des grands crus de rouge. C’est le cas notamment de Post Malone et son vin rosé Maison n°9. Produit dans le Var, entre Draguignan et Saint-Tropez, ce vin rosé commercialisé depuis seulement juin 2020 est le résultat d’un travail acharné de véritables passionnés : Post Malone, Dre London (son manager), et James Morrissey, son ami. Le design sobre et élégant de la bouteille de rosé, et la couleur claire du breuvage ne doivent pas vous méprendre : le Maison n°9 est digne d’un vin rouge de garde.

Les vins rosés de prestige offrent une rare complexité, qui fait monter le prix de la bouteille à plusieurs dizaines d’euros.

 

Le rosé hors saison : une nouvelle façon de boire du rosé

Longtemps considéré comme un vin d’été, à consommer lors d’une chaude journée estivale, autour d’une piscine ou d’un barbecue, le rosé se boit désormais toute l’année. Ainsi, près de 75 % des consommateurs affirment s’offrir un petit verre de rosé hors saison, que ce soit au printemps, en automne, mais aussi en hiver.

Le goût du rosé permet de l’associer à de nombreux plats chauds comme froids, faisant de lui un invité de choix lors des apéritifs, mais aussi à table, ou en dessert. Présent dans les stations de ski comme sur les terrasses de bord de mer, le vin rosé est partout, ce qui fait de lui le vin le plus attractif de cette dernière décennie.

 

 

Révélant toute la complexité du vin, les différents rosés permettent de satisfaire de plus en plus de consommateurs. Le domaine de Berne vous invite à découvrir les vins rosés de Provence en dégustant le domaine et en visitant le vignoble et les caves.