Les sulfites dans le vin : rôles et controverses

Les sulfites dans le vin : rôles et controverses

Les sulfites dans le vin ont toujours fait débat. Si certains les tiennent pour seuls responsables des maux de tête après quelques verres de vin, d'autres affirment leur rôle indispensable dans la fabrication de bons vins. Pour tenter d'y voir plus clair, faisons un point sur le rôle des sulfites dans le vin, et tâchons de comprendre l'origine des controverses qu'ils suscitent.

 

Les sulfites : un composant indispensable à la vinification

Vous l'avez peut-être remarqué sur les étiquettes des bouteilles de vin, les sulfites sont présents dans toutes les cuvées, des plus légères aux plus puissantes. Leur présence n'est pas le fruit du hasard et ils jouent vraiment un rôle essentiel dans la fabrication du vin.

Des sulfites pour une bonne conservation des vins

Les sulfites sont des composés de dioxyde de soufre aux propriétés antioxydantes et antibactériennes. Dans le vin, leur rôle est donc de préserver de l'oxydation et de la prolifération de bactéries indésirables. La présence de sulfite assure donc l'équilibre du vin, que ce soit en termes d'arômes, de fraîcheur ou de couleur.

Agissant comme des agents de conservation et des stabilisateurs, les sulfites jouent donc un rôle majeur lors de la fermentation alcoolique des vins rouges, vins blancs et vins rosés.

D'où viennent les sulfites du vin ?

Quel que soit le type de vin que vous dégustez, il contient toujours forcément un peu de sulfites, puisque ce composé chimique est naturellement présent dans le raisin. Il n'est d'ailleurs pas présent que dans le vin, et on peut en retrouver en petite quantité dans de nombreux aliments : charcuterie, pâtisserie, fruits, sauces, poisson en conserve...

Dans l'univers du vin, certains vignerons font pourtant le choix de procéder à un ajout de sulfites, afin d'éviter le développement des bactéries et d'augmenter la durée de conservation des bouteilles de vin. En revanche, le taux de sulfites dans le vin est strictement réglementé en fonction des appellations et des types de vins (vins bio, vins naturels, vins biodynamiques, vins conventionnels...).

Les différents types de sulfites

Tout au long du processus de vinification, les sulfites peuvent être utilisés sous différentes formes. En effet, les sulfites naturellement présents ne sont parfois pas suffisamment efficaces pour garantir l'équilibre d'un vin, et le vigneron est parfois amené à ajouter des sulfites dans ses cuvées.

Le plus souvent, le sulfite ajouté est du dioxyde de soufre, présenté sous forme de poudre ou de gaz. Il est ajouté lors de la fermentation dans le but de protéger le vin de l'oxydation, mais aussi pour limiter les dépôts et éviter le développement des levures et bactéries. 

L'ajout de soufre dans le vin est courant pour prolonger son potentiel de conservation. Cependant, dans les vins doux et ceux sans sulfite ajouté, la qualité sanitaire est primordiale. Les règles générales imposent des limites maximales pour l'industrie agroalimentaire. 

Certains experts diront qu'il existe d'autres intrants plus naturels, ayant les mêmes propriétés. Mais si les vignerons continuent d'utiliser les sulfites malgré les controverses, c'est que leur efficacité est sans pareille. Par ailleurs, les intrants alternatifs sont souvent beaucoup plus contraignants à utiliser et nécessitent une modification trop importante des techniques de vinification.

On peut dire, que les sulfites jouent un rôle essentiel dans la vinification, assurant une hygiène stricte, irréprochable pour la conservation.

Sulfites du vin : quels dangers pour la santé ?

Quand on évoque les ajouts dans le vin, la question de la santé arrive rapidement au-devant de la scène. En effet, il n'est jamais rassurant de savoir que l'on consomme des composés chimiques. Voyons alors si les sulfites présentent un risque pour la santé publique des consommateurs.

Intolérances et allergies aux sulfites

La consommation de sulfites peut engendrer des réactions allergiques, même si cela reste rare. Dans ce cas, le vin n'est pas le seul problème pour la personne concernée, car les sulfites sont présents dans de nombreux aliments. Les symptômes les plus fréquents sont alors des rougeurs sur la peau, des difficultés respiratoires ou encore des douleurs abdominales.

Sans présenter d'allergie, il est aussi possible d'être très sensible aux effets des sulfites sur le corps. Dans ce cas, et selon votre sensibilité, vous pourrez alors choisir de bannir les vins de votre quotidien, ou de vous tourner vers des vins avec des sulfites naturels ou des vins sans sulfites ajoutés, dont la teneur en sulfites sera beaucoup plus basse.

Sulfites et migraine : mythe ou réalité ?

Qui n'a jamais entendu quelqu'un prétendre que le vin lui donnait des migraines ? Dans les faits, rien ne le prouve vraiment scientifiquement. En revanche, on peut imaginer que les personnes très sensibles aux sulfites et sujettes aux migraines peuvent présenter de tels effets secondaires en buvant un verre de vin. La migraine ou le mal de tête peuvent être un symptôme d'une intolérance aux sulfites.

Néanmoins, plusieurs études ont été entreprises pour déterminer la part de responsabilité des sulfites dans les migraines des consommateurs ni intolérantes, ni allergiques. Il en est ressorti que le composé soufré peut agir sur la dilatation des vaisseaux sanguins et accélérer l'arrivée d'un mal de tête.

Si vous remarquez une légère intolérance aux sulfites, mieux vaut alors se tourner vers un vin sans sulfites ajoutés, et de consulter un médecin. Par ailleurs, il faut bien souvent corréler les symptômes à la consommation d'alcool, plutôt qu'à la consommation de sulfites, car l'alcool est bien plus dangereux pour la santé et engendre de nombreux effets indésirables.

 

Comment savoir si un vin contient des sulfites ?

Pour avoir une idée plus ou moins précise du taux de sulfites dans un vin, il suffit de vous référer à l'étiquette de la bouteille de vin. Légalement, une mention est obligatoire pour tous les vins ayant un dosage de sulfites supérieur ou égal à 10 mg/l. On peut alors voir la mention "contient des sulfites" ou "contient des sulfites ajoutés", " vinification sans sulfites "sans forcément avoir de détail sur la quantité précise.

L'ajout de soufre dans le vin est courant pour prolonger son potentiel de conservation. Cependant, dans les vins doux et ceux sans sulfite ajouté, la qualité sanitaire est primordiale. Les règles générales imposent des limites maximales pour l'industrie agroalimentaire. Les étapes de vinification influent sur la vitesse des réactions. Le label bio garantit des vins nature avec des sulfites présents en faibles doses, réduisant les risques de réactions allergiques.

Généralement, les vignerons qui n'en utilisent que très peu, voire pas du tout, le mentionnent sur leurs étiquettes pour se démarquer de la concurrence et informer son consommateur.

Finalement, si vous recherchez un vin avec peu de sulfites, ou sans sulfites ajoutés, mieux vaut vous tourner vers un vin naturel ou un vin bio. En effet, le cahier des charges de ces types de vin limite grandement les taux de sulfites.

 

Bien qu'ils soient parfois responsables de quelques désagréments, les sulfites sont indispensables à la production de bons vins. Et si vous souhaitez déguster de bonnes bouteilles de vin avec un faible taux de sulfites, n'hésitez pas à découvrir les cuvées de vins biologiques de nos domaines de Provence.

 

 


Notre sélection de vins du moment

Nouveau
Vin Rosé 2023 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
77,40 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Promo -26%
Vin Rosé 2022 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
Prix régulier 77,40 €Prix réduit57 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Exclu web
Épuisé
Vin Rosé 2021 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
77,40 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Vin Blanc 2018 AOP Côtes de ProvenceChâteau de Berne Grande Cuvée
138 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos