Comment fait-on le vin rosé ?

Comment fait-on le vin rosé ?

Le vin rosé est la star de l’été depuis maintenant quelques années. À tel point qu’il s’invite aussi désormais en toute saison, et ne se contente plus d’accompagner un apéritif ou un barbecue. Mais savez-vous comment on fabrique le vin rosé ? Faisons le point.

 

Les vins rosés et les autres types de vins

En œnologie, on classe les vins selon deux caractéristiques : leur couleur et leur type.

Les 3 couleurs de vin

Si le vin est fabriqué à partir de raisins de 2 couleurs (raisin blanc et raisin noir), il se décline pourtant bien en 3 couleurs : le vin rouge, le vin blanc et le vin rosé.

  • Le vin blanc est généralement fabriqué à partir de cépage blanc (viognier, chardonnay, ugni blanc…), plus rarement avec des cépages rouges (pinot noir). Il offre souvent une belle acidité, et des arômes de fruits jaunes et blancs ;
  • Le vin rouge est issu de cépages rouges (cabernet sauvignon, merlot, grenache, syrah…). Contenant des tanins, les vins rouges sont plus ou moins charpentés, et développent des notes de fruits noirs et rouges, ainsi que d’épices ;
  • Le vin rosé ne peut être vinifié qu’avec des cépages raisins rouges, et on lui découvre des arômes de fleurs, d’agrumes et de fruits rouges.

Les types de vins

En parallèle des couleurs du vin, on distingue 5 types de vins : les vins tranquilles, les vins effervescents, les vins doux naturels, les vins sucrés et les vins cuits.

  • Le vin tranquille peut être rouge, rosé ou blanc, et rassemble tous les vins qui ne sont pas effervescents ;
  • Le vin effervescent est un vin à bulles (mousseux, champagne, crémant) ;
  • Le vin doux naturel, ou vin muté, reprend la même méthode de vinification que le vin tranquille, sauf que le processus est stoppé plus tôt, pour garder le sucre présent naturellement dans le moût, et ajouter de l’alcool à 90° ;
  • Le vin sucré présente différents niveaux de sucrosité, comme le vin demi-sec, le vin moelleux ou le vin liquoreux ;
  • Le vin cuit passe par une étape de cuisson après la macération, pour que l’eau s’évapore et que le jus réduise de moitié. Après fermentation, il est élevé en barrique.

 

La confection du vin rosé

Non, le vin rosé n’est pas un mélange de vin rouge et de vin blanc. Dans les faits, la fabrication du vin rosé peut se faire de deux façons différentes : par pressurage ou par saignée.

Le vin rosé de pressurage

Le rosé de pressurage, ou rosé de pressée, utilise la même technique de vinification que le vin blanc, qui consiste à presser directement le raisin, avec son jus, sa peau et sa pulpe, pour que le jus soit en contact avec la peau de raisin le moins longtemps possible.

Les pigments n’ont alors que peu de temps pour passer de la peau au jus, ce qui donne ce vin à la jolie robe rose. Les arômes sont alors délicats (fruits jaunes, fleurs, agrumes).

 

Le vin rosé de saignée

Pour faire du vin rosé de saignée utilise plutôt la technique de vinification du vin rouge, avec une macération et une fermentation durant lesquelles les peaux et le jus restent en contact. Le vin rosé de saignée reste alors moins longtemps en macération que le vin rouge.

Le vin rosé et le vin rouge sont alors vinifiés dans la même cuve, et le vigneron se charge de prélever le vin rosé de la cuve lorsqu’il a atteint la couleur souhaitée. Le reste continue sa macération pour produire du vin rouge.

 

Bon à savoir : si le vigneron stoppe la macération de l’intégralité de la cuve, on parle alors de rosé de macération.

 

La culture et la confection du vin rosé bio

La production de vin bio rosé concerne non pas la technique de vinification, mais la méthode de viticulture. Pour prétendre au label AB, la vigne doit être cultivée en agriculture biologique, sans engrais de synthèse, de pesticides, ou tout autre produit chimique.

Concernant la vinification, elle reste la même que pour la fabrication de vins conventionnels, mais le vigneron doit respecter les limites imposées pour l’utilisation de certains intrants, notamment les sulfites, et certaines techniques sont interdites (électrodialyse, concentration à froid…).

 

Comment conserver du vin rosé ?

Avant ouverture de la bouteille, le vin rosé doit être conservé à l’abri des variations de températures et de la lumière directe. Il est conseillé de les stocker en position couchée, dans une cave présentant une température moyenne de 12°C.

La durée de conservation dépendra du vin. Certains vins rosés se boivent jeunes (2 à 3 ans), tandis que d’autres sont aptes au vieillissement pendant une dizaine d’années, voire plus.

Une fois ouverte, la bouteille de rosé doit être rebouchée avec son bouchon d’origine, conservée dans le réfrigérateur, et consommée dans les 3 jours.

 

 

Vous savez maintenant comment faire du rosé. Pourquoi ne pas en profiter pour apprendre à distinguer les particularités du rosé de saignée et du rosé de pressurage en dégustant les meilleurs vins rosés en AOC Côtes de Provence ?


Unsere Auswahl an Weinen ab dem Moment

Rosé 2020 IGP MediterranerKIF
CHF 61
Karton mit 6 Flaschen - 75 cl
Mehr Informationen
Rosé 2020 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
CHF 89.70
Karton mit 6 Flaschen - 75 cl
Mehr Informationen
Weiße 2016 AOP Côtes de ProvenceChâteau de Brene Grande Cuvée
CHF 120
Karton mit 6 Flaschen - 75 cl
Mehr Informationen
Nouveau produit
Rosé 2021 AOP Côtes de ProvenceGrande Harvest
CHF 89.70
Karton mit 6 Flaschen - 75 cl
Mehr Informationen