Bienfaits du vin rouge : démêlons le vrai du faux

Bienfaits du vin rouge : démêlons le vrai du faux

Ce n'est pas un mythe, le vin rouge possède de nombreux bienfaits. Mais il suffit de faire quelques recherches pour trouver tout et son contraire. Alors, comment faire la part des choses et adopter une consommation saine ? Tentons de démêler le vrai du faux au sujet des bienfaits du vin rouge.

 

Le vin rouge a des vertus antioxydantes et des propriétés anticholestérol

VRAI - Plusieurs études ont prouvé qu'une consommation modérée de vin rouge permettait de rester en bonne santé. Cette constatation s'explique par la présence de polyphénols dans le rouge, et notamment les tannins et les anthocyanes. Ces substances aux propriétés antioxydantes, provenant des pépins et de la peau des raisins, permettraient alors de protéger l'organisme des maladies cardiovasculaires.

De la même manière, la concentration en resvératrol a aussi des effets bénéfiques sur les vaisseaux sanguins et le taux de cholestérol. Une consommation modérée de vin réduit ainsi les maladies cardiaques et les pathologies vasculaires.

 

Le vin rouge permet de rester en bonne santé

VRAI - Nous l'avons vu, les bienfaits antioxydants du vin rouge contribuent à rester en forme et prévient le risque de maladie cardiovasculaire. Soyons toutefois mesurés, car il ne suffit pas de boire 2 verres de vin rouge par jour pour rallonger son espérance de vie et s'assurer de rester en bonne santé. Il faut, pour cela, avoir une alimentation variée et équilibrée, et pratiquer une activité physique régulière.

Les études montrent, d'ailleurs, que les bienfaits du vin sont plus particulièrement marqués dans les régions où la tradition pousse les habitants à consommer beaucoup de poissons, de légumes, et de graisses insaturées.

La bonne santé ne dépend pas que d'un seul ingrédient. Elle est le fruit d'un mode de vie sain. Et comme pour tous les alcools, la consommation excessive de vin rouge, associée à un manque d'activité et une mauvaise alimentation, ne fait qu'empirer l'état de santé du consommateur.

 

Le vin rouge réchauffe l'organisme

FAUX - En hiver, les amateurs de vin adorent se servir un petit verre de vin chaud pour se réchauffer. Mais s'ils ont la sensation d'avoir moins froid après, ce n'est pas vraiment grâce au vin, mais plutôt grâce à la chaleur de la boisson. Les effets seraient les mêmes avec un bon chocolat chaud.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que l'éthanol contenu dans le vin engendre la dilatation des vaisseaux sanguins. L'organisme évacue alors plus vite sa chaleur, grâce aux échanges thermiques qui ont lieu à la surface de la peau. Finalement, l'alcool du vin rouge aurait plutôt tendance à refroidir le corps, plutôt qu'à le réchauffer. Et si vous avez l'impression d'avoir un peu plus chaud après un bon petit verre, cette sensation n'est qu'éphémère, et résulte du réchauffement très ponctuel de la surface de la peau.

 

Le vin rouge augmente vos forces

FAUX - Là encore, penser que le vin rouge donne des forces n'est qu'une idée reçue. C'est même tout l'inverse, car la consommation d'alcool augmente la production d'acide lactique, un composant à l'origine des crampes musculaires. Vous pouvez alors probablement vous sentir plus fort et plus téméraire après avoir bu du vin rouge, mais c'est illusoire.

 

Les sulfites sont responsables de maux de tête

VRAI - Les maux de tête font partie des effets négatifs de la consommation de vin rouge. Et si on le ressent beaucoup plus avec les vins rouges qu'avec les vins blancs, c'est à cause des sulfites, beaucoup plus présents dans les vins rouges. Le soufre est un composant que l'on ajoute au vin pour empêcher son oxydation et le stabiliser. Mais selon les personnes, et selon la quantité consommée, les sulfites peuvent donner mal à la tête.

 

Le vin rouge diminue le stress

VRAI - Selon une étude américaine, menée par des chercheurs de l'université de Californie, le vin rouge permet de réduire le stress, la dépression et l'anxiété. Le composé d'origine végétale responsable d'un tel bienfait est le resvératrol, présent dans la peau et les pépins des raisins rouges. Ce composant désactive la réponse cellulaire au stress, ce qui augmente la concentration en endorphines, l'hormone aux propriétés relaxantes.

 

Quelle quantité de vin rouge boire pour profiter de ses bienfaits ?

À croire toutes les louanges qu'on accorde au vin rouge, on serait tenté de se faire plaisir sans modération. Pourtant, la revue The Lancet a prouvé, lors d'une étude publiée en 2018, que la consommation régulière d'un à deux verres par jour, tous les jours, n'était pas totalement anodine, et que les effets néfastes pour la santé, même faibles, étaient présents. Ces données viennent modérer les recommandations de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), qui a longtemps conseillé de se limiter à 3 verres de vin par jour.

Aujourd'hui, les recommandations sanitaires et le PNNS (Programme National Nutrition Santé) fixent alors la limite à 2 verres de vin rouge par jour, mais pas tous les jours.

 

La consommation de vin rouge doit rester mesurée pour pouvoir profiter de ses effets positifs, mais ses bienfaits sont avérés. Alors, pour joindre l'utile à l'agréable, n'hésitez pas à choisir les  meilleures bouteilles de vin rouge, pour moins boire, mais mieux.


Notre sélection de vins du moment

Nouveau
Vin Rosé 2023 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
CHF 78
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Promo -36%
Vin Rosé 2022 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
Prix régulier CHF 78Prix réduitCHF 50
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Exclu web
Épuisé
Vin Rosé 2021 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
CHF 89.70
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Exclu web
Vin Blanc 2017 AOP Côtes de ProvenceChâteau de Berne Grande Cuvée
CHF 120
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos