Découvrir tous les secrets du vin rosé

Découvrir tous les secrets du vin rosé

S’il a longtemps été considéré comme un vin simple, à boire au bord de la piscine ou avec des grillades, le vin rosé fait preuve aujourd’hui d’une grande diversité et d’une belle complexité. Partons alors à la découverte des secrets parfois bien cachés du vin rosé.

 

La petite histoire du vin rosé

Le vin rosé est le vin le plus ancien, né sur la région viticole la plus ancienne de France : la Provence. On retrouve, en effet, les premières traces de viticulture au 3ème millénaire avant notre ère, grâce à l’implantation des premiers pieds de vigne par les Grecs lors de la fondation de Massilia (Marseille). On cultive alors le raisin pour produire un vin à mi-chemin entre le vin rouge et le vin rosé, un vin qu’on appelait le claret.

Au fil du temps, les techniques de vinification s’améliorent, tout comme les méthodes de culture de la vigne, ce qui permet progressivement d’obtenir des vins rosés de plus en plus qualitatifs, et d’étendre la fabrication du vin rosé à la France entière, ou presque.

 

D’où vient la couleur rose du vin rosé ?

Pour obtenir cette jolie robe rose ou saumon, le vigneron utilise une technique de vinification bien particulière. Cela commence généralement (mais pas toujours) par la même méthode que pour le vin rouge, avec macération du moût. Le jus du raisin, au contact des pigments de la peau, prend alors une jolie teinte rosée. La macération est alors stoppée pour conserver la couleur, mais surtout tous les arômes très spécifiques du vin rosé.

 

Vinification du vin rosé : entrons dans les détails

Il n’existe pas une seule et unique méthode de fabrication du vin rosé. Le vigneron est en effet libre de choisir parmi 3 techniques.

Le rosé de macération

Issu de cépage noir, le vin rosé de macération est le fruit d’une macération courte (de 12 à 32 heures), en cuve. Le moût est ensuite pressé pour éliminer la peau, les pépins et la pulpe, et ne garder que le jus coloré.

Le jus est ensuite placé en fermentation à basse température, pour préserver au maximum les arômes.

Le rosé de pressurage

Contrairement au rosé de macération, le rosé de pressurage est obtenu en pressant le grain de raisin entier, directement après les vendanges. Le jus est ensuite mis en fermentation. La couleur du rosé de pressurage est plus pâle, puisque le contact entre la peau et le jus a été plus bref.

Le rosé de saignée

La vinification du rosé de saignée est la même que pour le vin rosé de macération. En revanche, le raisin mis en cuve est initialement prévu pour la vinification du vin rouge. Après avoir macéré quelques heures (une demi-journée), une partie du jus de la cuve est prélevée, pour être vinifiée à part. Ce jus obtenu s’est alors suffisamment imprégné des pigments des peaux de raisin, pour produire un vin à la teinte rosée.

Le reste de la cuve continue sa vinification en vin rouge, et le rosé de saignée est placé en fermentation.

 

Les cépages pour fabriquer du vin rosé

Le vin rosé n’est pas produit qu’en Provence. Chaque vigneron profite des spécificités de son terroir pour cultiver des cépages différents, qui donneront des vins rosés variés. Le vin rosé est ainsi généralement produit à partir de cépages rouges ou noirs.

Les cépages du sud-est

Dans le sud-est (Provence, Languedoc-Roussillon, vallée du Rhône…) on retrouve essentiellement 4 cépages qui permettent de donner des vins rosés.

  • Le cinsault : très fertile, il donne des vins généreux, frais et fins, aux arômes fruités de framboise, de pêche et de fraise ;
  • Le grenache : puissant et fruité, ce cépage donne des vins aux arômes d’épices et de fraise ;
  • La syrah : cépage roi pour la fabrication de vin rosé, il donne des vins puissants et colorés, avec des notes d’épices et de fruits noirs ;
  • Le mourvèdre : offrant des vins rosés charpentés, ce cépage noir est réputé pour ses arômes de violette et de mûre, et ses notes épicées ;
  • Le carignan : ce cépage rouge donne des vins colorés, aux saveurs de poivre, de violette, de cerise noire et de mûre.

Les cépages du nord-est

Plus au Nord, les régions viticoles françaises qui produisent du vin rosé s’appuient essentiellement sur 2 cépages.

  • Le pinot noir : très présent en Bourgogne, ce cépage noir offre des vins rosés d’une très grande complexité aromatique ;
  • Le gamay : ce cépage très ancien offre des vins rosés frais, fruités et gourmands.

 

Le vin rosé à la dégustation

Symbole de l’été et de la convivialité, le vin rosé se déguste entre amis, en famille, ou même en amoureux, au bord de la piscine, ou autour d’une grande table.

Au nez, le vin rosé offre des notes florales de bouquets de roses, de champs de fleurs blanches, ou encore de champs de lavande. Dès les premières inspirations, on plonge directement dans le cœur de la Provence !

En bouche, le vin rosé continue de vous faire voyager, avec des arômes de fruits exotiques, de fruits rouges, d’agrumes, ou d’épices. Dégusté bien frais, il est l’allié des vacanciers. Mais il est aussi très apprécié l’hiver, pour accompagner les plats réconfortants.

 

Les couleurs du vin rosé

Les vins rosés offrent une large palette de couleur, du saumon pâle à la framboise éclatante. On doit cette diversité aux différentes techniques de vinification, mais également aux différents assemblages de cépages, et aux différentes régions viticoles.

Ainsi, on retrouve les teintes les plus pâles en Provence (lait de rose, pétale de rose…), puis elles s’intensifient en Corse, dans la vallée du Rhône, dans le Languedoc-Roussillon (rose saumon, pêche…), à Bordeaux (framboise), pour finir dans les teintes les plus colorées, dans le Sud-Ouest (brique, bois de rose…). Au total, le vin rosé se décline en 15 couleurs.

 

Vin rosé : les meilleurs accords mets et vin 

Avec sa fraîcheur, le vin rosé est toujours un invité de choix sur les tables de Provence, où la cuisine régionale méditerranéenne est à l’honneur. Mais vous pouvez également accompagner les viandes blanches, les poissons grillés, les légumes et les salades d’une bonne bouteille de vin rosé. Léger en bouche et subtilement fruité, il vous accompagnera tout au long du repas, de l’apéritif au dessert.

 

Vous aimez déguster un bon verre de vin rosé par une chaude journée d’été ? Vous connaissez désormais tous ses secrets pour en apprécier toute la finesse et la complexité. Le Château de Berne vous invite ainsi à déguster son vin rosé AOC Côtes-de-Provence, pour découvrir tout ce que le terroir provençal a à vous offrir.


Notre sélection de vins du moment

Rosé 2020 IGP MéditerranéeDu KIF
51 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Promo -19%
Rosé 2020 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
Prix régulier 59,40 €Prix réduit48 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Blanc 2016 AOP Côtes de ProvenceChâteau de Berne Grande Cuvée
137,94 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Nouveau produit
Rosé 2021 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
75 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos