Vin rosé de Provence : tout savoir sur le Côtes de Provence rosé

Vin rosé de Provence : tout savoir sur le Côtes de Provence rosé

Vin chouchou des apéritifs en bord de piscine ou des soirées barbecue, le vin rosé de Provence est apprécié pour sa fraîcheur et ses arômes de fruits. Parmi les vins rosés provençaux, l’AOC Côtes de Provence rosé puise dans le soleil et le terroir de la région viticole pour produire des vins d’une grande qualité.

 

Les millésimes du Côtes-de-Provence rosé

À l’heure actuelle, il n’existe pas vraiment de millésime d’exception pour le Côtes-de-Provence rosé. En revanche, l’année 1998 reste dans les annales, avec un vin rosé Côtes-de-Provence de très grand millésime. Nous pouvons ensuite retrouver quelques millésimes intéressants : 1983, 1984, 1988, 1990, 1995, 2007, 2009 ou encore 2010.

Quelques rosés Côtes-de-Provence produits entre 1900 et 1950 ont été de grands crus exceptionnels. S’ils sont aujourd’hui trop âgés pour être consommés, de nombreux amateurs et collectionneurs de vins s’arrachent ces bouteilles à la forte valeur historique.

 

Les cépages du Côtes-de-Provence rosé

La fabrication des vins rosés de Provence AOC Côtes-de-Provence est réalisée à partir de plusieurs cépages blancs et rouges.

Les cépages principaux du Côtes-de-Provence rosé

Les cépages les plus répandus en AOC Côtes-de-Provence rosé sont essentiellement des cépages noirs :

  • Le cinsault, cépage noir à jus blanc, qui permet de donner des vins rosés légers et fruités, aux notes de cerise et de fraise ;
  • Le grenache, aux arômes de fruits rouges ;
  • La syrah, pour des vins rosés fruités et fins, aux notes de fruits noirs et rouges et à la robe framboise ;
  • Le mourvèdre, aux notes épicées et aux arômes de fruits noirs ;
  • Le tibouren, pour du vin rosé pâle, fruité, élégant et fort en alcool.

Les cépages accessoires du Côtes-de-Provence rosé

Les vignerons provençaux utilisent également différents cépages accessoires pour produire du vin rosé. Parmi les cépages rouges, nous retrouvons le carignan et le cabernet-sauvignon. Mais de nombreux cépages blancs sont également cultivés :

  • Le sémillon, aux arômes de noisette, de miel et de fleurs d’acacias ;
  • Le vermentino, peu acide, pour des vins légers et frais, aux arômes de pomme verte, de poire, d’épices et d’amande ;
  • La clairette, aux notes de fenouil, de pomme, d’abricot, de tilleul et de pêche ;
  • L’ugni blanc, pour un vin rosé fin et frais.

 

Comment servir le vin rosé AOC Côtes-de-Provence ?

Un vin rosé de Provence, qu’il soit jeune ou non, doit être servi frais, pour profiter pleinement des arômes fruités et de la légère acidité du vin. Ainsi, la température de service d’une bouteille de rosé Côtes-de-Provence doit idéalement être comprise entre 8 et 11 °C.

Si le service à la bouteille est recommandé, il peut être parfois intéressant de passer le rosé de Provence en carafe, pour admirer sa robe. Mais le risque d’altérer la qualité aromatique du vin est plutôt forte.

 

Conserver le rosé AOC Côtes-de-Provence

Avant ouverture, les bouteilles de rosé de Provence doivent idéalement être conservées dans une cave à vin de vieillissement, avec une température comprise entre 12 et 14 °C. Dans tous les cas, il faudra les préserver des variations de température et de la lumière, tout en leur assurant un bon taux d’humidité.

Un bon vin rosé Côtes-de-Provence peut alors être conservé 3 à 5 ans.

Une fois que la bouteille est ouverte, il suffit de la plonger dans un seau à glace rempli d’eau froide et de glaçons pour la maintenir à température.

 

Les particularités du rosé Côtes-de-Provence

L’AOC Côtes-de-Provence fait partie des appellations prestigieuses qui témoignent de la richesse du terroir et du savoir-faire des vignerons.

Étendue entre Nice et Marseille, l’AOC Côtes-de-Provence produit alors des vins rouges et des vins blancs, mais elle est surtout réputée pour ses vins rosés d’exception. Les vins rouges et rosés peuvent d’ailleurs être suivis d’une dénomination, comme Fréjus, La Londe ou Sainte-Victoire.

On reconnaît un vin rosé Côtes-de-Provence à son nez délicat, et ses arômes de fruits rouges, de framboise, de groseille, de fruits noirs, de mûre et de cassis. On apprécie aussi les notes épicées provençales, comme le laurier, le thym ou la garrigue, ainsi que les saveurs végétales et minérales (fenouil, anis, pin…). Dans le verre, on retrouve des teintes très variées, allant du pétale de rose au saumon très soutenu.

 

L’aire géographique de l’AOP Côtes-de-Provence

L’AOC Côtes-de-Provence se concentre aujourd’hui sur 84 communes, réparties sur le département du Var, le département des Bouches-du-Rhône, et un peu sur le département des Alpes-Maritimes.

Profitant du climat méditerranéen, les vignobles de Provence produisent des raisins gorgés de soleil. Selon la localisation des vignes, le terroir varie, avec des sols de grès, de schistes, de calcaire, d’argile… Autant de spécificités qui font l’unicité de chaque rosé en AOC Côtes-de-Provence.

 

Vous aimeriez découvrir toute la richesse du vignoble de Provence ? Rendez-vous au Château de Berne pour déguster un Côtes-de-Provence rosé d’exception, et partir à la rencontre de vignerons provençaux au savoir-faire incontestable. 


Notre sélection de vins du moment

Rosé 2020 IGP MéditerranéeDu KIF
51 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Promo -15%
Rosé 2020 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
Prix régulier 63 €Prix réduit53,40 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Blanc 2016 AOP Côtes de ProvenceChâteau de Berne Grande Cuvée
111 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos
Nouveau produit
Rosé 2021 AOP Côtes de ProvenceGrande Récolte
63 €
Carton de 6 bouteilles - 75 cl
Plus d'infos